Film : Le Maire

INTERCOMMUNALITÉ EN RÉPUBLIQUE DU BÉNIN

TÉLÉCHARGER ICI LES DOCUMENTS SUIVANTS:

PROCESSUS DE CRÉATION DES EPCI

www.ancb-benin.org/Document_pdf/Procedure.pdf

GESTION COMPTABLE DES EPCI

www.ancb-benin.org/Document_pdf/comptable.pdf

GESTION ADMINISTRATIVE DES EPCI

www.ancb-benin.org/Document_pdf/administrative.pdf

CANEVAS PARTENARIAT

www.ancb-benin.org/Document_pdf/partenariat.pdf

DOCUMENTAIRE VISITE ANCLD AU BENIN

Nous avons 220 invités et aucun membre en ligne

Cotonou accueille les 27 et 28 Février 2020 le 2ème forum des collectivités locales d’Afrique (Pré CoP26). En prélude à ce grand rendez-vous des collectivités locales, le Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin le Maire Luc Sètondji ATROKPO avec à ses côtés, le responsable de la Task Force Climat, NBOU Mohamed de Cité et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA), a animé une conférence de presse pour informer les professionnels des médias de la tenue d’un tel évènement au Bénin.

Placée sous le thème : « la territorialisation en tant que levier pour accélérer la mise en œuvre des Contributions Déterminées Nationales (CDNs) en Afrique : L’apport des Associations de pouvoirs locaux africains dans la mobilisation des villes africaines en faveur d’une action climatique », cette rencontre de deux jours permettra à l’ensemble des communes béninoises d’officialiser leur adhésion à la Convention des Maires en Afrique Subsaharienne (CoM SSA).

C’est une initiative de l’Association Nationale des Communes du Bénin en partenariat avec Cités et Gouvernement Locaux Unis d’Afrique, la convention des maires pour l’Afrique subsaharienne, l’union européenne et le gouvernement du Bénin.

La salle de réunion de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) a abrité ce vendredi 30 août 2019, la première réunion du cadre de concertation entre la Direction du plaidoyer et les rapporteurs des commissions thématiques de l’Association. Au coeur de cette rencontre officiellement ouverte par le Directeur Exécutif de l’ANCB, la définition des mécanismes d’opérationnalisation de la nouvelle stratégie de plaidoyer élaborée à l’issue d’un atelier de formation organisé en juillet 2019 à Grand-Popo.

A sa prise de service en 2015, le Président de l’ANCB Luc Sètondji ATROKPO a fait de la redynamisation de la pratique du plaidoyer au sein de l’Association, un chantier prioritaire. Depuis, les actions se sont multipliées, en l’occurrence celles de renforcement des capacités des élus et surtout des cadres techniques en charge de la préparation technique des actions de lobbying et de plaidoyer. En 2019, les acteurs de l’Association ont bénéficié de deux ateliers de formation qui ont abouti à la définition d’une nouvelle stratégie de plaidoyer.

Lire la suite...

L’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) lance un appel à reconnaissance des projets communaux de développement durable dénommé Concours Agenda 2030 local. Le dispositif de reconnaissance est animé par l’ANCB et implique également de nombreux acteurs parmi lesquels : le Ministère du Plan et du Développement (MPD) à travers la Direction Générale de la Coordination et du Suivi des ODD (DGCS-ODD le Réseau des Médias pour la Décentralisation et le
Développement Durable (RéMED), le Réseau Béninois des Experts en Décentralisation (RéBED), le Réseau des Organisations de la Société Civile pour le Développement Durable (RODD), la Maison de la Société Civile (MdSC) et le Programme d’Appui à la Décentralisation et du Développement Communal de la GIZ.

Le dépôt des dossiers doit être fait entre le 19 et 30 août 2019.

Projets éligibles

Le dispositif de reconnaissance prend en compte tous les projets communaux de développement
durable qui répondent aux conditions suivantes :
-  Être le fruit d’une démarche volontaire portée sur un ODD principal qui prend en compte les
cinq piliers des ODD
3/5
-  Être adopté sur le territoire communal
-  Être porté par le conseil communal (un projet qui a connu une délibération lors d’une session
du conseil communal)
-  Être en harmonie avec les compétences communales prévues par les lois sur la
décentralisation et les politiques définies au niveau de la commune
-  Associer l’ensemble des parties prenantes du développement local
-  Être parvenu au stade de mise en oeuvre, sans être encore achevé

Télécharger ici les documents suivants:

Le Règlement du concours de l'Agenda 2030:

www.ancb-benin.org/Document_pdf/Reglement_ConcoursAgenda2030local_ANCB.pdf

La Présentation du concours de l'Agenda 2030:

www.ancb-benin.org/Document_pdf/Reglement_ConcoursAgenda2030local_ANCB.pdf 

La Lettre annonce du concours: 

www.ancb-benin.org/Document_pdf/LettreannonceConcoursAg2030.pdf

Le deuxième séminaire du cycle de formation au profit des cadres et présidents des commissions thématiques de la faitière des communes du Bénin, consacré au plaidoyer, a été officiellement ouvert ce mardi 16 juillet 2019 par le maire Luc Sètondji ATROKPO en sa qualité de Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin. Financée par l'Union européenne et l'Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) à travers le Projet d'Appui aux Associations nationale et locale de Collectivités Locales du Bénin (PAACOL Bénin), cette formation qui se poursuit jusqu’au vendredi 19 juillet prochain à Grand-Popo, vise à renforcer l’ANCB dans ses missions fondamentales de porter les plaidoyers des communes et d’assurer leur défense.

Proposer un mécanisme de coordination et de mise en œuvre des actions de plaidoyers de l’ANCB, tel est l’objectif qui réunit à nouveau les cadres de l’ANCB et certains maires qui président les commissions thématiques de l’association. Pendant 04 jours, les techniques de négociation et l’organisation du plaidoyer vont être passés au peigne fin pour souffler une nouvelle énergie aux actions de la faîtière des communes du Bénin. A en croire le Président Luc Sètondji ATROKPO, cette initiative prend sa source du constat selon lequel la coordination au sein de l’ANCB est actuellement insuffisante pour centraliser, prioriser et faire le suivi-évaluation de ses plaidoyers. En effet, pour réussir ses missions, l’ANCB a mis en place huit commissions thématiques qui sont des creusets d’échanges entre élus, cadres, techniciens des communes, associations de communes et personnes ressources. Le rôle principal de ces commissions est de débattre des préoccupations des communes pour proposer chacune, des projets de plaidoyers à défendre par le bureau de l’ANCB. Ce sont donc deux catégories d’acteurs indispensables dans le processus de défense des intérêts des collectivités locales qui sont renforcées.

Lire la suite...

Le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin, le maire Luc Sètondji ATROKPO a procédé ce mardi 19 mars 2019, au lancement d’un atelier de formation sur le code du numérique et le code de l’information et de la communication à Bohicon. Initié dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de promotion de la CIVIC-TECH pour une démocratie locale participative (CiTé.bj), cet atelier de deux jours vise à outiller les élus, les chargés de mission numériques et les cadres des communes bénéficiaires du projet.

« Dans le contexte actuel marqué par le démarrage effectif de la mise en œuvre d’un arsenal juridique composé d’une part du code du numérique et d’autre part du code de l’information et de la communication, il est nécessaire à notre avis, de réunir les principaux acteurs du projet CiTé.bj à savoir les communes et les structures numériques autour des dispositions essentielles de ces deux lois qui traitent certains aspects importants de la participation citoyenne numérique », a déclaré le président de l’ANCB le Maire Luc Sètondji ATROKPO, dans son allocution d’ouverture de l’atelier. Une déclaration qui montre tout le sérieux qui entoure la mise en œuvre de ce projet, financé par l’Agence Française de Développement (AFD) et mis en œuvre par l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) en partenariat avec le Centre Internationale de Développement et de Recherche (CIDR).

En effet, l’un des outils essentiels sur lesquels repose le projet CiTé.bj est le numérique. Dans ce cadre, des applications numériques utilisables aussi bien sur le web que sur le mobile, seront implémentées pour permettre aux populations, notamment les couches exclues du processus de gouvernance au niveau local telles que les jeunes, les femmes, les personnes vivant avec un handicap et les personnes âgées d’avoir leur mot à dire dans la gestion de leur commune. La formation des acteurs du projet à l’utilisation judicieuse et responsable de ces applications et des réseaux sociaux et dans le strict respect des textes en vigueur permet donc de limiter les dérapages. Ces acteurs pourront ainsi, aller répercuter les connaissances reçues au cours de l’atelier sur l’ensemble des populations de leur commune respective.

Lire la suite...

ACTUALITES COMMUNALES

Echos des Communes

Publications